Comment est fabriqué le savon d’Alep ?

Originaire de la ville éponyme en Syrie, le savon d’Alep est le premier savon solide créé par l’homme. Ses nombreuses propriétés et vertus pour le soin de la peau sont reconnues aujourd’hui encore dans le monde entier. Vous vous demandez certainement quel est le processus de fabrication de ce savon. Découvrez-le dans cet article.

Quelles sont les différentes composantes du savon d’Alep ?

Le savon d’Alep est un produit végétal naturel, authentique et solide. Il ne contient aucun parfum, aucun colorant ni conservateur. Il est fabriqué à partir d’une méthode traditionnelle qui permet d’obtenir des savons d’une qualité exceptionnelle. Il s’agit d’un produit écologique composé de trois principaux ingrédients que sont : l’huile d’olive, l’huile de baie de laurier et la soude.

L’huile d’olive est l’une de ses principales composantes. Grâce à ses vertus, elle nourrit et hydrate la peau. L’huile de baie de laurier quant à elle est l’ingrédient qui fait la renommée du savon. Elle lui donne son odeur caractéristique qui le distingue véritablement sur le marché.

L’huile de baie de laurier est également reconnue pour ses propriétés astringentes, purifiantes et désinfectantes. En ce qui concerne la soude, elle constitue l’agent alcalin nécessaire au processus de saponification.

Quelles sont les étapes de fabrication du savon d’Alep ?

Le savon d’Alep est un naturel et doux pour la peau en raison de ses propriétés apaisantes et hydratantes reconnues depuis plusieurs siècles. Destinée à usage varié, sa fabrication se déroule sur près d’une année complète suivant différentes étapes.

Préparation du savon d’Alep

Pour préparer le savon d’Alep, il faut tout d’abord chauffer au charbon de noyaux d’olive ou au bois les chaudières. Vous pouvez également vous servir du gaz pour le faire. Servez-vous de la soude et d’eau pour le processus de fabrication de l’eau caustique.

Saponification du savon d’Alep 

Il s’agit de l’étape de saponification de l’huile d’olive à partir de l’alcali caustique. Pour ce faire, versez de l’huile d’olive dans les cuves préalablement chauffées puis ajoutez de l’eau caustique. Le mélange est ensuite porté à ébullition et sous l’effet de la soude, l’huile se décompose en acides oléiques et en glycérine.

Notez que la préparation doit être mélangée et le fond de la cuve raclé tout au long du processus de saponification. Au troisième jour de cuisson, ajoutez de l’huile de baie de laurier à la pâte.

Coulage du savon d’Alep

Après cette étape importante de la cuisson, vient à présent le coulage de la préparation. Autrefois, cette opération était réalisée à l’aide de sceaux, mais avec la modernisation, vous pouviez utiliser les pompes.

Notez qu’à l’étape du coulage, la pâte de savon d’Alep est d’une couleur verte, chaude et lisse. Il faut cependant laisser le mélange refroidir pendant au moins 8h avant de reprendre le travail à nouveau.

Découpage et marquage du savon d’Alep

Son découpage se fait à l’aide d’un outil particulier qui est semblable à un râteau. Après cela, il faut apposer le sceau sur tous les savons. En ce qui concerne le marquage, il se fait en utilisant un marteau portant un ou plusieurs sceaux en bois où sont inscrits Alep, la qualité du savon et le nom du maître savonnier.

Séchage du savon d’Alep

À cette étape, les savons sont transportés en petits tas vers l’endroit de séchage. Ils sont ensuite disposés en quinconce et empilés en tours afin de faciliter le séchage. Notez que le séchage dur habituellement entre 6 et 9 mois.

PARTAGER
Article précédentComment choisir un set de table ?